L'université des va nus pieds

En Inde, en Afrique et dans tous les pays en voie de développement les femmes possèdent une influence énorme dans la société et plus particulièrement dans leurs communautés, c’est par elles que passe le développement de leurs villages.

Au Rajasthan, une école extraordinaire apprend aux gens des campagnes, pour la plupart des femmes illettrées à devenir spécialiste en énergie solaire, artisans, dentistes et médecins dans leur propre village. Elle s'appelle le Barefoot College - l'Université sans chaussures -

Créée par Bunker Roy à Tilonia (Rajasthan Inde) en 1972, il lance en 2007 le programme des « solar mamas » puis crée en 2015 un autre campus à Zanzibar.

La formation au photovoltaïque des « solar mamas » se fait en 6 mois. Il a fallu d’une part démystifier les techniques et montrer qu’il n’était pas nécessaire de faire de longues études pour fabriquer, installer et faire la maintenance de ces équipements. Les traditions sont fortes au Rajasthan. En effet les femmes Rajput sont toutes liées par le Purdah, une ségrégation imposée entre les sexes qui leur interdit de quitter leurs maisons et en pratique empêche les hommes de voir les femmes (qui doivent porter le voile). Le fait de pouvoir faire des études a été perçu comme un grand pas pour la libération de la condition féminine.

Originaires de plus de 72 pays, les femmes qui étudient retournent dans leurs villages pour mettre en œuvre ce qu’elles ont appris. le Barefoot college estime avoir équipé plus de 1600 villages grâce au photovoltaïque et a apporté de l’électricité à plus de 600.000 personnes.
De plus 260 docteurs ont été formés pour soigner la plupart des affections classiques.

L’université s’applique les mêmes principes qu’elle professe : autonomie énergétique, récupération de l’eau de pluie afin de gérer les ressources en eau, autogestion, respect de l’égalité entre tous ses membres.

barefoot1a        Installation de capteurs solaires en Inde

barefoot03a

Transport de cellules photovoltaiques au Tibet